Quelles sont les pannes les plus fréquentes de trottinette ?

une femme et un homme faisant de la trottinette électrique

Quelles sont les pannes les plus fréquentes de trottinette ?

Écologique et pratique comme moyen de transport urbain, la trottinette électrique n’est pas exempte de problèmes techniques. Les pannes sont hélas fréquentes, mais ce n’est pas une fatalité. Pour préserver sa trottinette électrique le plus longtemps possible, il est important de bien la connaitre. Il faut surtout être bien informé sur les principales sources de pannes pour être en mesure de les éviter, car tout est question d’entretien. Sans entrer dans les détails purement techniques, découvrez les pannes les plus fréquentes des trottinettes électriques.

Les problèmes concernant les pneus de la trottinette

Pour rappel, il existe deux types de roues : les roues gonflables à chambre à air et les roues tubeless ou roues pleines. Les roues tubeless durent plus longtemps, car elles sont anti-crevaison. En revanche, leur confort de conduite est largement inférieur à celui des roues à chambre à air puisqu’elles n’absorbent pas suffisamment les chocs. Les roues gonflables offrent une meilleure stabilité, mais demandent un entretien régulier, dont le gonflage, car les crevaisons sont légion. La Xiaomi M365 est sans doute la trottinette la plus connue avec des roues gonflables et pour trouver un pneu résistant pour la Xiaomi M365, vous devez vous diriger vers des sites spécialisés.

Des roues mal gonflées (sous gonflées ou surgonflées) affectent négativement la conduite et le moteur de la trottinette. Si elles sont bien gonflées et que la trottinette a toujours du mal à avancer, le problème peut être causé par l’état des pneus, c’est-à-dire leur usure, ou celle des roulements à billes. L’humidité peut également endommager les roulements.

trottinette électrique

Les problèmes concernant la batterie de la trottinette

Les problèmes de batteries sont parmi les plus courants chez les conducteurs de trottinettes électriques. La première cause de panne de batterie est l’exposition à une humidité trop importante. Ensuite vient le stockage ou la charge. En effet, il n’est pas rare que les conducteurs de trottinettes rangent leurs deux roues pendant un bon moment avant de les ressortir du placard. Si la trottinette y est restée plusieurs mois et que la batterie était inférieure à 30 % lors de la dernière utilisation, il y a de fortes chances qu’elle tombe en panne après quelques minutes. Au mieux, la batterie sera tout bonnement HS et la trottinette ne pourra pas démarrer. Cela vous évitera d’être dans l’embarras en pleine route. Dans l’idéal, il faut s’assurer qu’elle a un pourcentage de batterie entre 30 % et 60 % lorsque vous la rangez et que vous êtes à peu près sûr de la laisser pendant des semaines.

Il ne faut pas non plus oublier que comme toutes les batteries, celles des trottinettes ont une durée de vie limitée. En général, elles vieillissent après 300 cycles de décharge et recharge à 100 %. Ceux qui ont la mauvaise habitude de charger leurs batteries toute la nuit réduisent considérablement la durée de vie de leurs batteries.

Les problèmes concernant le moteur de la trottinette

L’eau peut causer des dégâts sur le moteur d’une trottinette. Certes les moteurs sont censés être étanches, les moteurs de certaines marques restent vulnérables et l’infiltration d’eau peut causer une panne du moteur. Pousser le moteur à travailler en surrégime peut également conduire à une panne. C’est notamment le cas lorsque vous dépassez la charge maximum supportée par votre trottinette ou lorsque vous forcez le moteur à gravir une pente au-delà de ses capacités.

Pour les freestylers et autres férus de figures acrobatiques, les chocs peuvent aussi faire des dégâts importants, notamment au niveau du variateur de vitesse. S’il se casse, votre trottinette ne pourra pas rouler normalement.

Les problèmes concernant le contrôleur

L’infiltration d’eau peut aussi causer l’oxydation des composants du contrôleur et entraîner des pannes. Idem pour la surcharge. Cela étant dit, il n’est pas rare que le contrôleur soit de conception inadaptée. Les problèmes du contrôleur peuvent se présenter selon plusieurs symptômes. Cela se manifeste généralement par un moteur qui ne s’allume pas ou qui fait un bruit anormal. Cela peut aussi se traduire par une perte d’accélération. En outre, il se peut que votre afficheur ou vos éclairages soient défaillants.

Les problèmes concernant la gâchette d’accélérateur

On n’y pense pas toujours, mais les problèmes de gâchettes peuvent être de nature mécanique. C’est ce qui se produit notamment lorsque le ressort de rappel se déboite ou a reçu un choc plus ou moins violent. La gâchette peut également ne plus répondre si la carte a subi une infiltration d’eau. Pour rappel, certaines trottinettes possèdent une gâchette d’accélérateur et une carte/afficheur à part tandis que d’autres les combinent dans un même module.